ATB PëcheLe forum AquatechnobelATB JardinATB AquarioATB PëchePage d'accueilEcrire à AquatechnobelPlan du siteLe forum libre de la piscine Francophone
Blue Garden BASSIN ONLINE Oasis atb Radio Specker paysage 
Menu
Accueil
Nouveautés question piscine
Les Forums question piscine

La piscine
Le projet
L'implantation
La forme
L'étanchéité
Construction
Les abords
L'équipement
La technique
La filtration
Le chauffage
Les paramètres
La désinfection
Piscine Naturelle
Reportages


Divers
ATB annonce
Annuaire
Livre d'or

.be
Vous ici

.fr
Bassin Online
OASIS
Specker Paysages

 
• Le chlore.

Le chlore (famille des halogènes avec entre autre le brome) est utilisé sous différentes formes, en voici un petit descriptif.

L’hypochlorite de calcium est très utilisé en piscine familiale sous forme de galets que l’on dispose dans un chlorinateur ou dans les skimmers. Le chlorinateur est un petit récipient fermé, inséré sur le circuit de filtration. Une petite vanne permet le passage de l’eau qui pénètre dans le récipient pour se charger en hypochlorite et retourner au bassin.
Les galets sont vendus sous deux formes : à dissolution lente (à placer dans le chlorinateur) ou rapide. Cette dernière est utilisée de manière ponctuelle en cas de besoin : eau neuve, orage, fréquentation trop importante des baigneurs…La concentration de ces produits varie de 65 à 80 % de chlore libre.

L’hypochlorite de sodium (nom commun : eau de javel) est un produit qui perd de son efficacité avec le temps, la lumière et la température. La concentration des produits vendus atteint 50°B ce qui équivaut à +/- 150 gr de chlore actif par litre. Lorsque ce désinfectant est utilisé, il se forme de l’acide hypochloreux mais également de la soude qui élève le pH de l’eau. Dans les installations plus élaborées, l’hypochlorite est injecté par pompe doseuse asservie à un régulateur (avec électrode : redox ou ampérométrique) qui mesure le chlore libre.



Electrode chlore ampérométrique



Pompes doseuses



Régulateurs pH et hypochlorite
L’action du chlore se réalise de la manière suivante :

Mélangé à l’eau, un équilibre entre acide hypochloreux et hypochlorite s’établit et les proportions des deux dépendent du pH. Ces deux formes chlorées donnent le chlore libre.
Aussi, un pH bas favorise la formation d’acide hypochloreux qui est la forme active (désinfectante) du chlore. Pour déterminer le chlore actif, (le chlore qui agit, qui désinfecte) il faut donc tenir compte du pH. En pratique, on utilise donc un tableau indiquant la quantité de chlore actif contenue dans le chlore libre en fonction du pH.

A ce stade, il faut savoir que la concentration en chlore actif dans le bassin doit se situer à des valeurs comprises entre 0,4 et 1,4 mg /litre.

Pour déterminer les différentes formes de chlore, la méthode colorimétrique au DPD est très utilisée. Il s’agit de comprimés à dissoudre dans un comparateur (éprouvette) contenant l’eau à tester : c’est un procédé simple et mondialement reconnu. En fonction de la couleur obtenue ou plutôt la nuance de couleur obtenue, on obtient la valeur, par comparaison à une échelle colorimétrique.
Pour obtenir une plus grande précision, il est possible d’utiliser un photomètre : on place l’éprouvette contenant l’eau à tester dans l’appareil et celui-ci affiche directement la valeur. Cette méthode peut servir également à mesurer les différentes formes de chlore, le pH, le TAC …

Pour obtenir la valeur du chlore libre, utiliser la pastille DPD n° 1 (1 pastille / 10 ml d’eau à analyser). Grâce au tableau ci-dessous, il suffit d’établir la part d’acide hypochloreux ; c’est le chlore actif, celui qui désinfecte. La pastille DPD n°4 indique le chlore total.



Tableau

Le chlore combiné (chloramines) est la différence entre le chlore total et le chlore libre. En soustrayant comme ceci : DPD n°4 – DPD n°1, on obtient le chlore combiné.

Le chlore combiné ou chloramines est un produit résultant de la combinaison du chlore et de l’ammoniaque d’origine organique ou inorganique (les substances qu’il faut éliminer). Lorsque la valeur des chloramines dépasse 0.6 mg/l, l’eau devient irritante et « sent » le chlore. Il est impératif se surveiller le taux de chloramines car il s’agit là d’un sous-produit toxique qu’il faut éliminer par des changements d’eau ou par irradiation aux UV.

En raison de cette toxicité la méthode de désinfection au chlore est souvent décriée : si les chloramines sont mesurées régulièrement et tenues sous le seuil indiqué, cette méthode est sûre et d’ailleurs autorisée selon la norme allemande DIN 19643 « traitement de l’eau de piscines et de bains ».

Ce procédé reste actuellement le plus utilisé au monde, mais les sous-produits toxiques engendrés par cette méthode (chloramines et trihalométhanes, notamment) créent des problèmes qu’il faudra résoudre. Pour information, les maladies engendrées (et reconnues) par les chloramines ou les trihalométhanes (THM) ont été observées pour la plupart dans des piscines couvertes (ce qui ne veut pas dire que le problème ne se pose pas en piscine extérieure.)

Parfois (rarement en piscine familiale) la désinfection est opérée par chlore gazeux. Liquéfié par compression, il est disponible en bouteilles et lorsqu’il est mélangé à l’eau il forme de l’acide hypochloreux. Dans ce cas, le produit à tendance à faire baisser le pH. Cette particularité fait que l’on utilise cette forme de chlore lorsque l’eau de conduite a un pH élevé. Un autre avantage réside dans le fait que le stockage du chlore gazeux est moins encombrant que les touries d’hypochlorites de sodium : 1 bonbonne de 30 kg de chlore gazeux correspond à 4 touries d’hypochlorite de 50 litres.

Egalement à titre indicatif, parfois il est fait usage de composés isocyanurés, les chlorocyanurates qui sont plus stables aux UV et plus économiques, (appelé aussi chlore stabilisé). Cette méthode ne serait pas recommandée en Belgique. Toutefois, des pastilles de chlore stabilisées sont couramment vendues et il s’agit de mesurer le stabilisant (l’acide isocyanurique) régulièrement. Le seuil maximum est de 75 mg/litre (sinon, changer une partie de l’eau).

 
Visits
requete invalide supp ip