ATB PëcheLe forum AquatechnobelATB JardinATB AquarioATB PëchePage d'accueilEcrire à AquatechnobelPlan du siteLe forum libre de la piscine Francophone
Blue Garden BASSIN ONLINE Oasis atb Radio Specker paysage 
Menu
Accueil
Nouveautés question piscine
Les Forums question piscine

La piscine
Le projet
L'implantation
La forme
L'étanchéité
Construction
Les abords
L'équipement
La technique
La filtration
Le chauffage
Les paramètres
La désinfection
Piscine Naturelle
Reportages


Divers
ATB annonce
Annuaire
Livre d'or

.be
Vous ici

.fr
Bassin Online
OASIS
Specker Paysages

 
Les paramètres de l’eau.

Avant d’aborder la partie la plus rébarbative de ce sujet, il est de mise de se familiariser avec les paramètres de l’eau.
• Le pH (potentiel hydrogène).

Le ph est un paramètre important de l’eau du bassin qui conditionne l’efficacité du désinfectant. L’échelle de pH s’échelonne de 0 (très acide) à 14 (très alcalin ou basique) et un pH neutre donnera une valeur de 7.

A cette valeur, il y a équilibre entre les ions hydrogènes (H+) acides, et les ions hydroxydes (OH-) alcalins. Donc, si la valeur du pH est inférieure à 7, l’eau est acide et si la valeur est supérieure à 7, l’eau est dite alcaline ou basique. En piscine, le pH doit être maintenu à une valeur dont la marge est assez étroite cependant, cette valeur est établie en fonction du mode de désinfection utilisé.

Il est utile de savoir qu’un pH situé entre 7.6 et 8 est une zone de confort pour les yeux.
La désinfection par le chlore est plus efficace de 7 à 7.7 et pour le brome entre 7.4 et 8.
La floculation est la plus efficace dans une zone de pH comprise entre 6.9 et 7.2.

Généralement, la valeur pH en eau de baignade est fixée à pH 7.2 – 7.4.

La méthode la plus utilisée pour mesurer le pH est celle du réactif en pastille « Phenol Red » (rouge de phénol), à diluer dans un échantillon d’eau. Par comparaison à une échelle colorimétrique, on obtient la valeur du pH. Avec ce type de mesure, il faut prendre quelques précautions : stockage adéquat des pastilles (et date d’expiration), étalon coloré de bonne qualité et propre, ne pas toucher (avec les doigts !) la pastille lors du test….

D’autres produits existent pour mesurer le pH : réactif liquide ou bandelette test, la procédure est similaire : comparer la couleur développée par le produit à un étalon. Sinon, plus sophistiqué, on peut recourir à un pH-mètre électronique. Cet appareil portatif comporte une électrode qu’il suffit de tremper dans l’eau, on attend quelques secondes et le pH est lisible sur le cadran. Très pratique, le ph-mètre permet un gain de temps et avec ce matériel, vous ne négligerez pas de tester votre eau : la méthode colorimétrique, pour qui mesure souvent son eau, peut devenir une véritable corvée.

Le pH-mètre (méthode électrométrique) nécessite un étalonnage régulier qui permet de calibrer l’électrode. Sans cette opération régulière, la mesure dévie lentement et les valeurs sont faussées. Donc, ne pas se fier aveuglément à cet appareil sans être sûr de l’état de l’électrode.



Electrode pH


Lorsqu’il faut corriger le pH, plusieurs produits peuvent être utilisés et les ajouts se réalisent de différentes manières :

Pour relever un pH trop bas : ajout de carbonate de soude (dans le bassin en piscine familiale). Ce produit est connu sous le vocable « pH + ».

Pour abaisser le pH, ajout de sulfate acide de sodium (dans le bassin, en piscine familiale). Ce produit est vendu sous le nom de « pH -. »
Dans les installations plus élaborées, une pompe doseuse asservie à un régulateur de pH injecte de l’acide chlorhydrique.

• Le Titre Hydrotimétrique.

Le TH de l’eau représente la dureté de l’eau soit principalement la quantité de sels de calcium et de magnésium c’est donc un indicateur de la minéralisation de l’eau. L’unité est le degré français (°f). Des tests colorimétriques sont disponibles dans le commerce pour tester votre eau facilement.

  • Valeur comprise entre 0 et 10 °f : eau très douce
  • Valeur comprise entre 10 et 20°f : eau douce
  • Valeur comprise entre 20 et 30°f : eau moyenne
  • Valeur comprise entre 30 et 40 °f : eau dure
  • Valeur au-delà de 40°f : eau très dure
L’eau dure n’est pas nocive pour la santé mais provoque des dépôts blanchâtres sur les parois des bassins ; le calcaire (principalement du carbonate de calcium) est le résultat de l’action du gaz carbonique sur le calcium. Au-delà de 30°f, il convient d’adoucir l’eau par passage sur résines. Si l’eau est trop douce, l’acide carbonique la rend agressive et provoque la corrosion des parties métalliques. Dans ce cas, on reminéralise par ajout de carbonate de calcium / magnésium.

• Le Titre Alcalimétrique Complet.

Le TAC de l’eau représente l’alcalinité de l’eau qui dépend de la concentration en ions carbonates et bicarbonates. Le TAC indique le pouvoir tampon de l’eau : plus il est élevé, plus le pH est stable, Si l’on verse un acide dans une eau bien tamponnée, le pH reste stable. A l’inverse, si le TAC de l’eau est faible (jusqu’à 5°f) le pH est très instable. Comme pour le TH, des tests sont disponibles pour évaluer le TAC de l’eau.

Si le TAC est trop faible, en–dessous de 10°f, on peut l’élever par ajout de bicarbonate de sodium sachant que 1°f = 16.8 mg/litre de NaHCO3.

• Le potentiel rédox.

Le chlore, le brome ou l’ozone (et d’autres) sont des oxydants qui produisent des réactions d’oxydo-réduction. La mesure de la différence entre ce potentiel et un potentiel de référence fixe est nommé potentiel rédox. Cette valeur s’exprime en mV et peut servir de référence pour un régulateur (pompe doseuse de chlore par exemple). Le potentiel rédox donne donc une indication sur l’état du milieu : milieu plus ou moins oxydant en fonction de la concentration de désinfectant.

 
Visits
requete invalide supp ip